7 personnes sur 10 ont eu des enfances difficiles.

70 % de la population démarre sa vie d’adulte avec un bagage lourd, voire lourdingue qui anéantira des vies entières ou sera un moteur de vie extraordinaire pour certaines personnes.

Le problème, c’est que ces certaines personnes feront partie de l’exception qui confirmera cette règle, elles feront partie de la catégorie des personnes exceptionnelles avec une capacité de résilience hors du commun.

Et c’est là où le bât blesse.

Trop peu de personnes ont en elles un moteur de résilience ultra performant qui les propulsera vers le succès.

POURQUOI ?

Cela résultera d’un choix : décider ou subir.

Le choix de décider de construire sa vie grâce aux épreuves vécues ou alors la subir à cause justement de ce qu’on aura vécu, et ceci souvent dans la petite enfance.

Cela se voit dans les personnalités, les postures et les caractères.

Force ou faiblesse, faut-il choisir ?

Je pense que l’équilibre d’un être humain repose dans sa complétude, quand sa force et sa faiblesse sont réunies et équilibrées.

La transformation et la richesse d’une personne se trouvent dans le résultat de comment elle aura su transformer ses épreuves de vie en force extraordinaire.

Car nous vivons dans un monde qui n’est pas fait pour les bisounours, loin de là !

Nous évoluons dans un monde de contraires et d’adversités diverses et variées. Et souvent notre pire ennemi et notre meilleur ami n’est autre que nous-même.

Se victimiser est un aveu de faiblesse et de découragement qui ne peut être que momentané.

La vie, c’est lève-toi, pleure un bon coup s’il le faut, demande de l’aide et avance.

Seule, on ne peut pas faire grand-chose !

Le secret, c’est de savoir transformer ses plus grandes souffrances en opportunités de se créer une vie exemplaire de joie et de plénitude (si, si…)

Tout est cadeau déguisé, tout demande à être compris et révélé, et nos plus grandes souffrances vont aussi nous amener à nos plus grandes leçons de vie.

C’est ainsi que le monde est fait.

Regarde les grandes réussites autour de toi.

L’homme est un être résilient par essence et par nécessité.

Il est là le secret, pas besoin de tourner autour du pot très longtemps.

Et le choix de ta vie sera de te demander si tu vas continuer de pleurer sur ton sort ou si tu vas décider de te relever et de chercher des solutions.

J’estime faire le plus beau métier du monde : venir en aide, aider les autres à se relever et ainsi contribuer à un monde meilleur.

Ceci n’est pas une utopie, c’est au contraire une vision très pragmatique.

J’aime aider, j’aime délivrer et voir la vie se célébrer au-travers des femmes qui auront été brimées depuis leur plus tendre enfance.

Oui, j’adore voir les personnalités se révéler, surtout quand arrivent les moments d’exaltation et de pétillance.

Surtout si on t’a dit que tu es bonne à rien, surtout si on t’a empêché de parler, de jouer, d’être toi-même.

J’aime quand les personnes que j’accompagne révèlent la Déesse qu’elles ont en elles, toute puissante et majestueuse.

J’aime redonner la parole aux opprimées.

J’aime les femmes courageuses qui s’ignorent et se découvrent.

Parce qu’il en faut du courage pour se découvrir soi-même.

La découverte de son propre potentiel fait toujours peur, à un moment ou à un autre de son existence.

Beaucoup de choses font peur, comme la réussite, la sensualité ou le bonheur.

Le bonheur de vivre peut être enivrant jusqu’à l’étourdissement et la découverte de nos facultés intrinsèques remettra en question tous les formatages qui auront matraqué nos cerveaux durant tant d’années.

Cela peut être violent et c’est la raison pour laquelle cela fait peur.

Aider les autres à s’élever, quelle belle mission de vie, n’est-ce pas ?

Une voie de courage aussi, car plus je vais aider les autres dans leur parcours et plus je vais m’élever aussi et me découvrir encore plus, et cela n’a jamais de fin.

Nous sommes des êtres illimités aux potentiels infinis, j’ai vraiment fini par le croire !

D’où la nécessité de s’inter-allier.

Le reste viendra avec bien moins d’efforts, le gros du combat, tu l’auras mené avant.

Quand tu es sur ton alignement, et surtout quand tu as en toi une profonde envie d’aider et de contribuer, quand tu deviens pleinement authentique, les chemins s’ouvrent, la Voie Royale du succès et de l’accomplissement personnel viendra flirter avec toi.

Beaucoup de choses te seront offertes, comme des bénédictions ou des cadeaux de la vie. De sublimes moments d’exaltation aussi.

Le moteur devra être l’amour de toi et la gratitude, même pour les épines et les cailloux tranchants qui t’auront blessée sur ton chemin.

Cette gratitude sincère enrichira ton sang et fera briller tes yeux. Tu seras alors rayonnante et traversée par des courants d’amour exaltants.

Les choses deviendront alors beaucoup plus simples, tu n’auras plus de temps pour les sentiments moroses ou tout ce qui te fera perdre de l’énergie.

Plus tu vibreras haut et plus tu t’attireras des opportunités et de formidables rencontres.

Sais-tu vraiment ce qu’est une Déesse ? On parle de toi là, tu la rencontreras bientôt…

Il peut arriver des changements fulgurants.

Des virages nouveaux, des métamorphoses.

Beaucoup de personnes prennent conscience qu’elles vivent dans un brouillard, comme une vie parallèle où elles vivent comme des robots anesthésiés.

Et puis un jour un voile se lève, puis un autre et encore un autre.

Et là, on découvre qu’il peut y avoir d’autres chemins, d’autres possibilités, d’autres voies d’accomplissement, de nouveaux paradigmes.

Et on prend conscience que la vie est une succession de décisions et de choix.

Il y a aussi une horloge du temps et une horloge biologique.

On a toujours le temps de se réinventer, de se renouveler, de se réajuster.

Et la vie est aussi une constellation de premières fois.

Certaines me parleront de résurrections, d’autres de nouvelle naissance.

Moi, je te parlerais plutôt de vérité et d’authenticité.

La vie t’invitera à te challenger pour mieux te (re)trouver.

Et t’invitera aussi à partager ton histoire, ton vécu et ton vaincu afin de donner de la force aux autres qui se présenteront sur ton chemin.

Contribuer, aider, participer et vivre.

Equation non parfaite et plus court chemin vers le bonheur.

Cessons d’être compliquées, soyons dans l’ouverture et la compréhension. C’est le meilleur passage pour l’exaltation et pour l’élévation.

C’est l’oeuvre d’une vie entière, la tienne, la mienne, celle de l’humanité. Juste se mettre en lumière, y compris nos zones d’ombre, ne plus rien cacher et tout partager.

Le chemin vers soi-même est étrange autant qu’imparfait, mais il s’appelle aussi la vie, alors soyons et restons vivantes surtout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *